Ukraine cette inconnue

Sur la couverture cartonnée, une femme nue, couverte de boue et d’or, marche dans ce qui ressemble à un désert de rocailles, ou le lit d’un fleuve, ou un territoire sublunaire. On ne sait rien, et les minces indices que nous parvenons à distinguer troublent la perception.

Créature mythologique, rescapée des abysses, cette entité femelle pourrait surgir de l’entrecroisement de plans de Médée et de Porcherie de Pier Paolo Pasolini, à moins qu’il ne s’agisse d’une image déglutie par une bobine perdue/retrouvée de Tarkovski, entre Stalker et Nostalghia.

koktebel

Troisième collaboration entre Joseph Charroy et les éditions La main donne (Aveyron), Ykpaïha La frontière est un voyage en Ukraine – Tempo di viaggio – effectué par le photographe et sa compagne-modèle, Florence, l’été 2013, soit avant le déclenchement des événements ayant mis ce pays sous les feux de l’actualité.

Errance en terre inconnue, La frontière est aussi voyage dans le temps, dans un monde où les couleurs, passées comme sur nos Polaroïds familiaux, désignent la permanence d’une époque, sexy et vieux-jeu, les années 70, protégée par la nostalgie camarade et le mur de Berlin.

florence, carpathes

Ici, imaginez les papiers peints et les transports en commun, nous sommes à l’Est – chanson de Nicolas Comment.

à vylkovo

Des fêtes foraines, des terrains vagues, des pastèques en pyramides, des corps nus sur la plage, des immeubles décatis.

à rybacheok 2

La chaleur, l’attente, le silence, le vide – beaucoup de pages blanches – des chemins qui ne mènent nulle part, ou à la redécouverte/perte de son désir.

Un cheval sauvage.

pasteques - Copie

Voici l’Ukraine, entre mer et montagne, ville et campagne, présente-absente.

Kiev, la Crimée, Simferopol, la Mer noire, Odessa, Vylkovo, les Carpates, Lviv.

Le matériel photographique est modeste, la pellicule parfois abîmée, l’émotion fugitive, réelle, belle.

Sans nom-21

On pense à Bernard Plossu, aux images prises à la volée, au tremblement doux.

On pense à Sasha Kurmaz, photographe, vidéaste et activiste, à ses images construisant un journal intime, au contact des corps nus, jeunes, et de l’âpreté de la réalité postsoviétique qu’il documente.

lviv 3

On se promène sur la limite.

les deux rochers- karadag

Ukraine est ce pays où la frontière s’invente en identités troubles et séduisantes.

FRONTIERE_COUV

Joseph Charroy, Ykpaïha La frontière, La main donne, 2015, 80 pages, 50 photographies en bichromie.

Voir le site de Joseph Charroy

Retrouvez-moi aussi sur le site de la revue indépendante Le Poulailler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s