Le petit peuple des épouvantails

épouv 5

Denise et Maurice sont un couple de paysans vivant dans les contreforts de l’Aubrac, à la frontière de la Lozère.

Rétifs à la modernité dans sa version mécaniste/productiviste, consommatrice, individualiste, et d’asphyxiante culture, ils inventent, en parallèle et soutien de leurs activités agricoles, des épouvantails ou « bestioles », qui sont, pour qui croisent leurs regards une féérie permanente d’inquiétante étrangeté.

A près de mille mètres d’altitude, se dressent devant vous (visite possible à partir de quinze heures) le peuple carnavalesque de leur imagination, hommage des éphémères que nous sommes aux puissances invisibles soutenant le monde.

épouv 4

Apparaît sur la colline un monde parallèle fait de pots de yaourts, d’omoplates de poulets, de souches de bois, de capsules diverses : mannequins, pèlerins, personnages improbables vous contemplent d’un air moqueur quand vous pensiez naïvement que c’est vous qui les regardiez.

Un épervier tournoie au-dessus de vous, dans la basse-cour des dindons gloussent, qu’on croirait de mèche avec les totems accumulés dans le champ.

Denise met en scène, habille, décore, crée, quand Maurice, indispensable, fait le gros œuvre, s’en remettant aux recommandations de son épouse.

épouv 3

Ces deux-là n’ont pas d’enfant, mais, depuis 1999, mille figurines d’enfance ahuries s’abîmant et se renouvelant au rythme des saisons.

Il faut parfois incinérer les plus dégradés, comme on coupe une volaille quand le temps est venu.

Il y a ici un principe de feu, une liberté simple et indomptable, un royaume.

Souverains, Denise et Maurice font-ils de l’art brut, modeste, singulier, instinctif ou sauvage ? Appelez leur activité comme vous le souhaitez, ils s’en fichent, tant que la fête continue, et que de temps en temps un inconnu s’extasie, saisi sur le vif.

Parfois, Denise sort son accordéon, Maurice son harmonica, Rémy Ricordeau, de passage, venant et revenant, sa caméra (un beau DVD est joint au livre) : un film silencieux, à la texture sonore pourtant très riche, s’imagine, témoignage précieux d’un monde bientôt englouti par l’indifférence générale des zombies que nous sommes devenus, et le folklore vendu aux touristes.

A Gémozac, près de Saintes, Régis Bataille, paysan exfiltré de Tourcoing, invente des marionnettes en bouchons, famille nombreuse en expansion constante.

épouv2

Allez, l’art de la plèbe n’a pas fini de nous étonner.

Poésie est une puissance d’éveil, de réveil.

couvepouvantails-150x177

Rémy Ricordeau, Denise et Maurice, dresseurs d’épouvantails, préface de Bruno Montpied, L’insomniaque, 2016 – livre de 80 pages, accompagné d’un film (DVD) de 55 minutes

Projection du film dans l’auditorium de la Halle St Pierre (Paris) le dimanche 19 juin à 15h

Consulter le site des éditions L’insomniaque

Retrouvez-moi aussi sur le site de la revue indépendante Le Poulailler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s