Le Mexique, champ magnétique, par le photographe américain Mark Cohen

XB-COHEN-30
Mexico, octobre/novembre 1982 – copyright Mark Cohen / Ed. Xavier Barral

Découvert grâce au travail de Diane Dufour lors de sa première exposition majeure en Europe au BAL, à Paris, en 2013, Mark Cohen, né en 1943, est un photographe américain d’importance, dont témoignent désormais deux livres disponibles en français, superbement édités par les éditions Xavier Barral, Dark Knees, et le récent Mexico (2016).

Vivant et travaillant à Philadelphie, représentant du courant de la street photography, Mark Cohen a photographié pendant de nombreuses années Wilkes-Barre, ville minière de Pennsylvanie où il a grandi, prenant ses images à l’instinct décisif, la plupart du temps sans viser vraiment, faisant danser son appareil photo dans une fluidité gestuelle porteuse d’une grande énergie communicative.

Terrain de ses explorations sensibles, la rue apparaît sous son regard comme un monde à la fois familier et inconnu, le promeneur fixant son attention sur des objets, des détails, des lignes graphiques, composant au cadre des natures mortes d’inquiétante étrangeté.

On pense régulièrement, en regardant les images de Mexico, au séminal Voyage mexicain de Bernard Plossu (1979), pour la manière de saisir à la volée ses personnages, une façon cinétique de capturer des scènes, la double présence des paysans et de la modernité, le désir de prendre le pouls d’un pays entre traditions et inventivité beat.

XB-COHEN-50
Mexico – copyright Mark Cohen / Ed. Xavier Barral

Il y a du Lucio Fontana, du Cézanne, du Cartier-Bresson, du néoréalisme italien, du cubisme, c’est-à-dire une histoire entière de la représentation en Occident – Mark Cohen a étudié auprès de Harry Callahan et Aaron Siskind à la Rhode Island School of Design – dans des images, toujours impeccablement tirées, créant rhizomes, filaments d’une réalité surgissant de façon inattendue de toutes parts, dans le foisonnement et l’inédit de ses formes.

Chaque arrêt du flux, chaque photographie prise au cœur même du vivant, sans principes hiérarchiques apparents, donne ainsi l’impression d’être le fragment, le tesson d’une immense mosaïque dont les points cardinaux et les coordonnées élémentaires seraient Mexico, Veracruz, Mérida, Campeche, Oaxaca, et le Yucatan, où Mark Cohen se rendit à de multiples reprises entre 1981 et 2003.

Si ses images sont assez souvent acéphales, c’est que, pour cet aristotélicien spontané, montrer la jambe suffit à dire le mouvement, et un stock de boutons la multitude rassemblée sur le Zocalo.

Sensible à la surréalité naturelle du quotidien, si prégnante en ce pays où s’installa le plus surréaliste de tous les compagnons d’André Breton, Benjamin Péret, Mark Cohen écrit, en images flashées, floutées et ultra-précises, le chant intime et populaire d’un pays à la photogénie incroyable.

XB-COHEN-97
Mexico – copyright Mark Cohen / Ed. Xavier Barral

Un pays de feu et de sueur, de nuits intenses et de réveils brusques, d’élégance et de menace, de folie potentielle et d’attente, de sauvagerie, d’indiscipline, et de courage.

Peintre et sculpteur en photographies, Mark Cohen a trouvé au Mexique un territoire à la hauteur de ses fantasmes, comme un désert peuplé de gestes et de signes, comme une faille temporelle dans le présent perpétuel qui désormais nous tient lieu de monde.

Un poème d’Octavio Paz, traduit par Jean-Claude Masson, ouvre le bal : « A qui écrit-il celui qui écrit pour moi, / ce rivage de songe et de lèvres, / paisible colline, golfe clair, / épaule pour oublier le monde à jamais ? »

mexico-edition-limitee.jpg

Mark Cohen, Mexico, poème bilingue d’Octavio Paz, éditions Xavier Barral, 2016, 217p – 150 photographies couleur et noir et blanc

Exposition Mark Cohen, Mexico, Galerie du jour Agnès b (Paris), du 2 mars au 14 avril 2017

41s38ItQrRL 22

Découvrir le catalogue des éditions Barral

01_logo_leslibraires_bleu_tsprt

Acheter Mexico sur le site leslibraires.fr

Acheter Dark Knees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s