Quelques tulipes fraîches pour Hemingway et Hammett, par Gérard Guégan

Les écrivains Ernest Hemingway et Dashiell Hammett sont certes à compter parmi les plus sacrés roublards de la littérature américaine, mais surtout sont deux anciens cocos ne pouvant plus se piffer, du moins avant que l’auteur de Pour qui sonne le glas (1940) ne vienne rendre à l’inventeur du Faucon maltais (1936 pour l’édition française)…

Unica Zürn, machine désirante, par Perrine Le Querrec

Les éditions Tinbad s’imposent de plus en plus dans le paysage éditorial français, et c’est une excellente nouvelle. Leur dernière livraison, totalement inattendue, est un bijou noir, somptueux, vénéneux, une « ruine de biographème » consacrée à l’anagrammatique et tourmentée Unica Zürn (1916-1970), compagne du plasticien Hans Bellmer. Ecrit par la poétesse Perrine Le Querrec, très appréciée…

D’autres vies que la sienne, la fiction comme liberté, par David Bosc

L’écriture pour David Bosc est un chemin de voluptés. Après La Claire Fontaine (2013) et Mourir et puis sauter sur son cheval (2016), les éditions Verdier publient Relever les déluges, un ensemble de quatre récits courts, déjà parus, pour trois d’entre eux, dans L’Humanité, Décapage et La Couleur des jours. Une nouvelle fois, ce livre…

Harry Callahan à Aix-en-Provence, ou les méditations d’un photographe solitaire

En période politique troublée et de désorientations de toutes sortes, la beauté sereine et mystérieuse des images du photographe américain Harry Callahan fait tout simplement du bien. Don de l’auteur à la Maison européenne de la photographie (Paris), les French Archives (catalogue superbe publié par Actes Sud) sont constituées de cent trente tirages. Il est…

La légende Chardin, par Marc Pautrel

Marc Pautrel pratique un genre de littérature empathique à la fois très intelligent et agréable à lire. Après un texte consacré à Pascal (Une jeunesse de Blaise Pascal, Gallimard, 2016), le voici en communion avec un autre génie, Jean-Siméon Chardin, peintre du roi, membre éminent de l’Académie royale de peinture et de sculpture. A la…

Dormez en paix, nous ne referons plus l’erreur, poèmes de Hashizume Bun, survivante d’Hiroshima

Les éditions du Cénacle de France (Avion, Pas-de-Calais) poursuivent de façon exemplaire leur exploration et la diffusion de l’œuvre d’Hashizume Bun, rescapée d’Hiroshima. Après la publication en 2007 du récit autobiographique Le jour où le soleil est tombé… J’avais quatorze ans à Hiroshima, nous découvrons aujourd’hui, dans une belle édition bilingue comportant des calligraphies, Bleu…

Sarcophage, anneaux de pénombres, le premier roman de Rafael Garido

S’il existait encore quelque chose comme une idée d’avant-garde (des solitudes aux yeux de flammes s’avançant dans la nuit), nul doute que le premier roman de Rafael Garido, Sarcophage (Inculte, 2016), s’y rattacherait par sa radicalité formelle, et son désir de frapper du verbe l’enclume de nos représentations dominantes. Repéré notamment pour ses traductions du…

La photographie comme une cigarette, entretien avec Colette Fellous, romancière

Depuis Avenue de France (Gallimard, 2001), la romancière Colette Fellous conçoit des livres où la photographie occupe une place à part entière dans son processus d’écriture. J’ai souhaité l’interroger à ce propos, et déployer avec elle l’ensemble des significations attachées à l’utilisation des images dans un texte en prose. A son arrivée à Paris, Colette…

Photographier la vie nue, par J. H. Engström

Ayant formé son regard en tant qu’assistant du photographe de mode Mario Testino, et du géant Anders Petersen – ils reçoivent pour From Back Home, ouvrage commun, le prix du meilleur livre d’auteur aux Rencontres d’Arles en 2009 -, le Suédois J. H. Engström compose des livres comme on écrit un journal intime en rassemblant…

Les identités heureuses de Diana Lui, photographe

Malaisienne d’origine chinoise et sikhe, Diana Lui est une artiste pour qui la question des identités fermées relève du non-sens. Son travail photographique, reconnu internationalement, comporte une dimension hautement spirituelle, en ce qu’il cherche à témoigner de la saveur et des vertiges des correspondances, entre microcosme et macrocosme, petit et grand point, dans la sensation…

La nuit, on entend les animaux pleurer, par Muriel Pic

En regardant le sang des bêtes de Muriel Pic est un livre impressionnant d’intelligence sensible et critique. Fidèle à la méthode benjaminienne du montage, comme une façon de travailler la matière même du temps et de la psyché à partir d’un entrelacement de documents de natures différentes (photogrammes, traces manuscrites, fragments autobiographiques, citations), Muriel Pic…