Harry Callahan à Aix-en-Provence, ou les méditations d’un photographe solitaire

hc031-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

En période politique troublée et de désorientations de toutes sortes, la beauté sereine et mystérieuse des images du photographe américain Harry Callahan fait tout simplement du bien.

Don de l’auteur à la Maison européenne de la photographie (Paris), les French Archives (catalogue superbe publié par Actes Sud) sont constituées de cent trente tirages.

hc041-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Il est frappant, et savoureux, de constater que, formellement, ces images conçues à Aix-en-Provence sont dans une grande proximité de regard avec celles prises à Chicago et dans le Middle West américain. Les apparient un même « rapport à la ville et à l’architecture, ses photos de rue dont les silhouettes furtives sont le plus souvent féminines, son approche minimaliste de la nature, et, bien sûr, la présence constante d’Eleanor, son épouse. »

Qu’il photographie les Etats-Unis, la nature en sa souveraineté et sa pleine autonomie, ou, en 1957-1958, la cité provençale de Blaise Cendrars, Harry Callahan est habité par une même vision, et un souci permanent de perfectionnement graphique.

hc051-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Les rues d’Aix-en-Provence sont pour lui un théâtre d’ombres, les noirs sont profonds, et le souci de géométrisation fait penser aux images mexicaines de Cartier-Bresson.

Des silhouettes passent entre les bâtiments, personnages furtifs, forts et fragiles, dans un décor qui les isole, photogrammes d’un film noir à la dimension métaphysique assumée.

Ce sont des apparitions, des fantasmes, des preuves d’une vie secrète intense.

5049922_7_6425_aix-en-provence-france-1957-1958-don-de_0646c9a787948d097ef970ea182e16a7

Beaucoup d’images, généralement prises à quelques minutes d’intervalle, fonctionnent en duos, telle une variation sur un même thème, parvenant à rendre palpable l’épaisseur du temps.

Le goût de Callahan pour les surimpressions est ici merveilleusement rendu par l’union du corps d’Eleanor, notamment le triangle de son pubis, et celui d’une nature généreuse dont elle semble surgir.

hc02-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Nul doute que le bonheur de son séjour en Provence (il réside à L’Harmas, l’ancienne propriété du peintre surréaliste André Masson) ait permis au photographe – qui fut professeur pendant trente ans à l’Institute of Design de Chicago, où il fut recruté par Moholy-Nagy, un des fondateurs du Bauhaus – d’approfondir ses recherches inspirées, tant ici la sensation de plénitude de l’artiste semble présente, comme si un grand calme autorisait ses audaces formelles.

Très expressives, ses images provençales sont avant tout des paysages intérieurs, des calligraphies presque orientales, des abstractions propices à la méditation.

7647be6067d4508658ce4dea5bbf37d8

Des virgules d’êtres jouent dans la neige. Autour d’eux, le blanc, immense, qui bientôt les engloutira.

Et s’il n’était pas impossible de prier en photographie ?

hc01-tt-width-836-height-550-fill-1-bgcolor-000000

Harry Callahan, Minicam Photography, 1946 : « La photographie est une aventure, tout comme la vie est une aventure. Si quelqu’un veut s’exprimer avec la photographie, il doit avant tout comprendre sa relation à la vie. »

004395974

Harry Callahan, French Archives, Aix-en-Provence 1957-1958, textes de Jean-Luc Monterosso, Peter MacGill, Laurie Hurwitz et Pascal Hoël, Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie, 2016, 138 pages 

5-b-callahan-couv-tt-width-567-height-362-lazyload-1-fill-1-bgcolor-000000

Editions Actes Sud

5-a-callahan-couv-tt-width-567-height-362-lazyload-1-fill-1-bgcolor-000000

01_logo_leslibraires_bleu_tsprt

Acheter French Archives sur le site leslibraires.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s