Eric Bourret, la photographie comme archéologie des sensations

Carnet de marche 2015/2016, d’Eric Bourret, est le troisième livre du photographe errant aux éditions Arnaud Bizalion (Marseille), après Et l’espace fera de moi un être humain (photographies, 2005-2015) et Dans la gueule de l’espace. Les paysages du photographe-arpenteur sont des méditations intérieures. L’espace du dehors rencontre les territoires du dedans en des poèmes visuels…

Bal-El, ouvrir les portes, par la photographe Valentine Vermeil

Bab-El, de Valentine Vermeil, est un voyage à travers Israël et les territoires occupés. Livre où les documents de nature ethnographique sont aussi des puissances de fictions, Bab-El est un espace de rencontres offert à deux peuples que la méconnaissance de l’autre, le ressentiment, la peur et l’aveuglement volontaire, séparent. Des points sur une carte…

De la pratique du dessin dans les métiers d’art, un voyage en continent inconnu

Ils sont cinquante, artistes, artisans, à concevoir la pratique du dessin comme une étape indispensable à leur processus de création. Ils sont, homme ou femme, vannier, joaillier, céramiste, orfèvre, sculpteur (de masque, sur bois), lumigraphe, bijoutier, feutrier, coutelier, laqueur, brodeur, dinandier, doreur ornemaniste, plumassier, dominotier, ennoblisseur textile, tabletier éventailliste, et autres maîtres d’art. Leurs lieux…

Vers un nouveau paradigme, Michel Monteaux, dessinateur

Reconnu pour son activité de photographe – portraits, reportages, faits de société -, Michel Monteaux interroge désormais, par une pratique permanente du dessin, les liens unissant mystérieusement les êtres à leur environnement, proche ou lointain, et les ordres symboliques les rapprochant. Cherchant de façon intuitive, et très raisonnée, à révéler la saveur de l’unus mundus,…

Raison de la langue et déraisons du coeur, par Lucie Taïeb, romancière et poète

Safe, premier roman de Lucie Taïeb, est un livre construit comme une installation, un champ d’expérimentation formelle. Une traductrice en crise enfermée dans une pièce blanche cherche de façon obsédante à trouver les conditions de sa sécurité, corps biopolitique dont on ne sait vraiment s’il accepte sa servitude ou cherche à s’émanciper. Reprendre corps par…

August Strindberg, peau rouge, masque blanc

Dans une lettre datée du 1er février 1895 à Paul Gauguin, qui lui a proposé d’écrire la préface de son catalogue, le dramaturge, peintre, et critique d’art suédois, August Strindberg (1849-1912) lance de façon cinglante, et avec une grande lucidité : « Je ne peux pas saisir votre art et je ne puis pas l’aimer. (…)…

Leonardo Marcos, photographe warholien

Artiste multidisciplinaire franco-espagnol, Leonardo Marcos expose actuellement à la Galerie du Passage (Paris), sur une idée de son directeur Pierre Passebon, une série de trente-six portraits directement inspirés, pour la thématique, de la « Galerie des Beautés » du château de Nymphembourg à Munich, commande du roi Louis 1er de Bavière au peintre Josef Karl Stieler. Poète…

Diana Lui, ambassadrice de l’interculturalité

Totem est un livre d’artiste conçu en sept exemplaires par la photographe et plasticienne Diana Lui, comportant chacun huit portraits différents de femmes de Malaisie, accompagnés d’un texte bilingue (français/anglais) donnant des éléments biographiques sur la personne photographiée et précisant l’histoire du costume traditionnel porté par chaque modèle, ainsi qu’un brocart tissé à la main…

Tu trembles à l’idée du néant, une lecture d’images par Mickaël Soyez

Les images que produit Mickaël Soyez sont porteuses d’un silence interrogatif, comme un repos dans la fatigue, l’ivresse ou l’épuisement d’être. Le calme a succédé à la violence, bordure du vide, accueil apaisé de la turbulence. La lumière n’est pas ici l’envers de la solitude, mais un effet de sa puissance. Il y a chez…

Une saison française, portraits d’adolescents, par Patrice Terraz, photographe

Issu d’une résidence à Corbeil-Essonnes initiée par le festival L’œil Urbain, Californy est un voyage photographique de Patrice Terraz au pays de la jeunesse de France, vive, multicolore, excessive, mélancolique, indignée, inquiète, sublime de vitalité. Le premier état de la politique est ainsi le corps lorsqu’il éclate de présence, solaire ou noire, et rentre en…

Visconti, cinéaste somnambule, par Véronique Bergen

Luchino Visconti, Les Promesses du crépuscule, de Véronique Bergen est un livre qu’on ne lâche pas une seconde tant il est passionnant, riche, étonnant, superbement écrit. La pensée y est précise, très claire, constamment à l’écoute des mouvements d’une œuvre magistrale dans sa volonté d’insérer ses personnages, historiques ou non, dans un empan chronologique dépassant…

La corne acérée du taureau, une iconographie de la corrida, par Ozvan Bottois

Dans un texte intitulé « De la littérature considérée comme une tauromachie » constituant la préface de son maître livre autobiographique, L’Âge d’homme (1939), Michel Leiris écrit : « Ce qui se passe dans le domaine de l’écriture n’est-il pas dénué de valeur si cela reste « esthétique », anodin, dépourvu de sanction, s’il n’y a rien, dans le fait d’écrire une œuvre…