Jean-Claude Bélégou entre au Rijksmuseum d’Amsterdam

  • BELEGOU 3795

Bonne nouvelle pour tous les amateurs du photographe Jean-Claude Bélégou, et pour tous les chanceux qui vont désormais découvrir son travail sensuel et poétique, l’un de ses paysages de mer, à la limite de l’abstraction incarnée, vient de rejoindre les collections du Rijksmuseum d’Amsterdam à la faveur d’une donation de trente-cinq œuvres de treize artistes différents par un collectionneur privé généreux.

Le paysage de mer en photographie – thème commun du legs – rentre donc en majesté, et pour la première fois, dans le prestigieux musée hollandais.

Jean-Claude Bélégou aura l’honneur d’être exposé aux côtés de photographes tels que Viviane Sassen, Chip Hooper, Franco Fontana, Jo Ractliffe, Chris McCaw et Simon van Til.

La photographie que l’artiste a bien voulu me communiquer est extraite de la série Les Paradis perdus (2002).

Les quelques lignes qui suivent sont de lui :

« Il appartient à un artiste de ne pas se cantonner dans la division hiérarchique des genres, laquelle a largement volé en éclats avec la fin de l’Académie – qui ne fut malheureusement pas la fin des académismes qui se portent toujours bien, à preuve l’enseignement des écoles d’art.

Cette rupture a coïncidé nécessairement avec l’avènement de ce qu’il est convenu d’appeler la démocratie, c’est-à-dire la fin d’un art de la célébration, de la solennisation, d’une classe, l’aristocratie, et des vertus de l’héroïsme auxquelles elle s’identifiait volontiers pour le meilleur et pour le pire.

Bref, exit Lebrun et David. Place au Bain turc d’Ingres et aux paysages de Pierre-Henri de Valenciennes et Corot.

Une cruche, un champ de coquelicots, un poisson mort, un casseur de pierres, une courtisane : tous les motifs se valent du point de vue de ce qui est la seule préoccupation de l’art, le Beau. Lequel ne tient plus au sujet mais à la seule forme.

Seule aujourd’hui la photographie dite « documentaire », c’est-à-dire médiatique, demeure attachée au sujet et est par la même la plus réactionnaire qui soit.

À côté de la représentation du corps, plus précisément de la chair et de l’existence de chair, y compris les portraits et autoportraits, comme si les visages n’étaient pas aussi de la carne, je me suis toujours attaché aux choses (ex-natures mortes) et aux paysages.

Dans ces paysages, rêvés depuis l’adolescence, tel le Grand Nord, ou familiers, tels les Paradis Perdus ou Zones, je cherche la même chair que dans les corps : matières d’herbes, d’eaux, de végétations, souvent en immersion au-dedans nageant, me roulant dans l’herbe, marchant…

Cette mer, seuls mer et ciel, je l’ai photographiée de cette falaise de la Haye d’Étigues où j’allais si habituellement me promener. On ne photographie bien que ce qu’on connaît bien. C’était mon bout de mer, mon souffle de ciel, ma respiration, tôt le matin, à la fraîche encore.

Un jour, un collectionneur hollandais d’art contemporain en a vu une reproduction dans un beau livre fait par Pierre Bonhomme. Il est venu m’acheter le tirage, et a récemment donné une part de sa collection, avec ce même tirage, au Rijksmuseum d’Amsterdam, qui l’expose cet été.

Quelques années avant, au même endroit, j’avais photographié cette mer en nageant et j’avais écrit ces quelques lignes :

Horizon sans bornes.

Immense et radieuse liberté.

Mer engloutissant.

Où le corps se casse.

Masse figée où se débattre.

Images sans yeux.

Perdues à l’horizon.

Vagues.

La mer est profonde.

L’éternité n’a qu’un temps. »

Download.html

Rijksmuseum, Amsterdam, du 17 Juin au 17 Septembre 2017, une sélection de treize œuvres photographiques dans le Philips Wing of the Rijksmuseum

Jean-Claude Bélégou dans L’Intervalle – 1

Jean-CLaude Bélégou dans L’Intervalle – 2

Site de Jean-Claude Bélégou

Rijksmuseum

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s