Libera me Domine, par Christophe Manon et Frédéric D. Oberland

C’est un astre d’un noir de bitume. C’est un fond de nuit où s’inscrivent mots et photos, qui sont des poèmes, des fragments, des syncopes. C’est un trouble, un charme, un voyage au royaume d’Hadès, où Perséphone est une belle femme nue. C’est un temps de tempête. Publié par l’excellente maison d’édition Les Inaperçus, Jours…

De la République des cochons au Grand Dehors, par Kenneth White

Il y a des livres qui immédiatement vous attirent, et que vous ouvrez avec un appétit d’ogre. Lettres aux derniers lettrés de Kenneth White est de ceux-là, qui parient sur le monde ouvert et les idées deleuziennes du flux et du devenir, contre l’atrophie de la pensée, le flou numérique généralisé et la culture en…

Histoire d’Esther, par Anton Delsol, photographe

Il m’importe que L’Intervalle soit un espace de désir, pour moi, pour les lecteurs, et que l’érotisme – sens large allant du détail du blason à la crudité pornographique, quelquefois – y trouve naturellement sa place, par les mots et les images. A Bordeaux, où la majesté des édifices peut abriter d’enviables rencontres, une jeune…

Paul Verhoeven, l’empire de la visibilité, par Emmanuel Burdeau

Cinéaste relativement confidentiel hors de sa Hollande natale et des cercles cinéphiles, Paul Verhoeven est depuis le triomphe de Robocop (1987), Total Recall (1990) et Basic Instinct (1992) un artiste reconnu internationalement, poursuivant entre Hollywood et Europe une œuvre imposant un désir de fond, soit la passion de voir, frontalement, crûment, grossièrement, sauvagement, ce que…

Eloge du Couserans, par Arno Brignon, photographe

Le photographe Arno Brignon a vécu plusieurs semaines en immersion dans le Couserans, en Ariège, découvrant la géographie singulière d’une terre propice aux légendes les plus fantastiques, et rencontrant des habitants avec qui mener un projet artistique construit autour de la question de la mémoire et de l’utilisation du sténopé. Le livre qui en est…

Sadie von Paris, le poème d’une gangsta photographe, par Véronique Bergen

La photographe Sadie von Paris et l’écrivain Véronique Bergen partagent un même désir d’intensité, de recherche pulsionnelle de la vérité en ses divers états de corps, et de rage antisociale. « Livre-uppercut » conçu à deux, telle une nef capable de traverser le mur de laideur d’une époque réactive, Gang Blues Ecchymoses (Al Dante, 2017) est un…

Arnaud Le Vac, maître du temps

On ne part pas, d’Arnaud Le Vac, est un objet précieux, livre inattendu que l’on ouvre sur la table de travail au moment où Mossoul tombe, où les vertébrés s’éteignent un peu plus et où le juge Lambert met fin à ses jours. Opuscule sur le temps composé de réflexions en vers libres, le bel…

Never Mind, par le photographe André Mérian

A la lecture de cet entretien avec le photographe André Mérian, le lecteur observera que le questionneur peut être souvent hors-sujet pour l’artiste dont il cherche à approcher l’œuvre. Publication donc d’un non-dialogue très honnête, comme une invitation à découvrir, sans le soutien parfois excessif des mots, un livre intitulé Never Mind. Qu’attendez-vous de la…

Des cerisiers pareils à des archanges, Pierre Bergounioux écrivain entomologiste

Il y a quelque chose des pattes de la lucane dans les doigts fins, secs et courbés de l’écrivain entomologiste Pierre Bergounioux taquinant sur sa table de travail l’insecte capturé. Ainsi apparaît, dans un film que lui a consacré Geoffrey Lachassagne (La Capture, 2017), verbe précis, regard de malice enfantine et d’inquiétude pascalienne, l’auteur du…

Les Philippines, entre cruauté et luxure, par le photographe Brian Sergio

Des profusions de cheveux fins et noirs qui sont des pièges arachnéens. Des seins impudiques de danseuse orientale, lourds, aréoles très larges, réclamant une fraîcheur de salive. Une nuit de bitume, des lèvres entrouvertes, des dents blanches, des yeux mi-clos. Flash jeté sur la peau brune d’une divine, saoule, suprême souveraine. Brian Sergio choisit ainsi,…

Dakar, ville de silence et d’inconnu, par Emmanuelle Andrianjafy, photographe

C’est un livre dont l’élégance graphique et la hauteur poétique sautent aux yeux. Nothing’s In Vain, de la photographe malgache Emmanuelle Andrianjafy est une ode à Dakar, capitale du Sénégal, cite mystérieuse et entêtante, traversée, l’appareil à la main, en une journée, telle une longue balade dans un monde flottant, terriblement physique, mais aussi presque…