Le sentiment fugace et délicieux des choses, Jérôme Mallien, ou la préciosité d’un pornographe absolu

03

Pour qui n’a pas encore goûté aux joies extrêmes du pornomanga, il est temps peut-être de devenir adulte, et d’ouvrir La Nuit, de Jérôme Mallien, tenancier de bar dans un pays qui n’existe pas, le Japon.

Publié par les désormais indispensables éditions strasbourgeoises Chicmedias dans la collection Desseins (quatrième volume), La Nuit est un ouvrage très singulier, hybride, en noir et blanc et couleur, multipliant les propositions graphiques comme autant de possibilités de méditations et de jouissances.

Des phrases de maîtres zen, des paragraphes pornographiques, des objets photographiés, des fragments de poèmes, des passages autobiographiques.

02

Tchouang-tseu, Guy Debord, Dôgen, Sun Tzu, Jacques Lacan, Junichiro Tanizaki, Georges Bataille, Sade, le Comité Invisible, et la petite culotte d’une étudiante vicieuse aux seins gonflés à l’hélium.

Une citation de l’exquise Sei Shônagon – « C’est bien plaisant dans les froides nuits d’hiver d’être ensevelie avec son amant sous une montagne de courtepointes. Le simple son d’une cloche paraît alors si étrange : comme s’il sortait du fonds d’un puits. » – est suivie de paragraphes scatologiques.

04

Flux du corps, mots orduriers, dessins bandants, sourire extatique des personnages.

C’est dégueulasse ? Bien sûr, mais qu’est-ce que ça veut dire dégueulasse ?

Jérôme Mallien cherche le dépassement des antinomies dans la juxtaposition de la délicatesse et de la crudité.

ff

Bach et la pornographie vécue comme pure abstraction.

Son esthétique est régie par les lois de la transformation perpétuelle

Coulées de foutre, couteau, cible tendue de l’entrecuisse.

jerome-mallien-la-nuit-collage

Passent des nuages profonds, mouillant d’eaux battantes les scènes impossibles, les situations honteuses – honte qui est ici le moteur du désir.

Proust, ou à peu près : «  Les sadiques sont des êtres si purement sentimentaux, si naturellement vertueux que même le plaisir sensuel leur paraît quelque chose de mauvais, le privilège des méchants. Et quand ils se concèdent à eux-mêmes de s’y livrer un moment, c’est dans la peau des méchants qu’ils tachent d’entrer et de faire entrer leur complice, de façon d’avoir eu l’illusion de s’être évadés de leur âme scrupuleuse et tendre, dans le monde inhumain du Plaisir. »

Ce monde est celui de La Nuit – Yoru en japonais – peuplé de revenants, de créatures monstrueuses, d’actes sexuels brutaux et de tendresse enfantine.

Confidence de Jérôme-san : « Au Fetisch Club, un salary man nous offre une bière et ouvre avec des gestes précautionneux  la mallette qui ne le quitte jamais. Comme une rivière précieuse ou une arme de poing, posé sur son lit de mousse alvéolée : le masque en latex d’un visage de de femme blonde. Les contours, nous montre-t-il, épousent avec une grande précision les contours de son propre visage. Et surtout : quand il parle, les lèvres du masque elles aussi bougent. Ce n’est plus lui qui parle, mais le masque. Ou autre chose ? »

La pop culture, façon Roy Lichtenstein salace et sublime, n’en finit pas de ne surtout pas mourir.

05

Le feu gagne le page, efface le tracé des figures et des corps retombant en poussières de mots : « nous évitons les éclats de voix, nous cultivons l’ellipse, et surtout nous accordons une importance extrême aux pauses. »

Et l’on saisit au hasard cette ligne, folle, amusante, inquiétante : « celles qui se font pénétrer de partout par des poulpoïdes tentaculaires. »

On se dit qu’une révolution est toujours possible, et que ceux qui ne sont rien seront tout.

jerome-mallien-la-nuit

Jérôme Mallien, La Nuit, préface (supposée) de Katsuro Toyshima, chicmedias editions, collection desseins, 2016, 132p

Découvrir Zut Magazine

Découvrir le réseau R-Diffusion

Les-libraires.fr-logo-300x109

Acheter La Nuit sur le site leslibraires.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s