Depuis longtemps la pierre est seule, par Aurore Bagarry, photographe

32-F_geant
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

On n’aborde pas le travail photographique d’Aurore Bagarry sans une véritable jubilation.

Parce que la beauté, lorsqu’elle n’est pas de conquête, apaise, et parce qu’elle est aussi une fraternité pour les âmes séparées.

Après un premier volume très remarqué, la jeune artiste publie aujourd’hui le second tome de son inventaire des glaciers du massif du Mont-Blanc dans une publication très soignée de son éditeur historique H’Artpon.

60-S_dolent
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

Depuis 2011, Aurore Bagarry photographie à la chambre les concrétions alpines, entre sensation de la volupté qu’offre la nature quand on la regarde vraiment, et sentiment d’effroi devant la menace de son effondrement.

L’acte esthétique se fait ainsi geste de veille face à la disparition progressive des surfaces glaciaires.

64-S_evole
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

S’inscrivant dans une histoire de la représentation photographique de la montagne ayant commencé dès l’apparition de ce médium, Aurore Bagarry photographie à hauteur de catastrophe, considérant le temps en sa douloureuse métamorphose avec le calme qu’impose à la vitesse de propagation du malheur un regard souverain.

Si le sublime est ainsi le retournement de la terreur en célébration, la geste photographique de la regardeuse obstinée rejoint ce point où paraissent s’abolir les antinomies morales dans une juste concordance entre paysage extérieur et confins intimes.

63-S_planereuses
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

Se confronter à la montagne est ainsi manière de défi jeté à soi-même, somme corporelle fragile et changeante.

On recherche une île, un refuge, un abri de hauteur, quand ici-bas tout paraît sale, insuffisant, et l’on trouve finalement un autre soi-même en des blocs d’êtres incompréhensibles et particulièrement mouvants sous des atours de fausse immuabilité.

28-F
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

La montagne fond, flotte, dérive, et c’est un vaste océan où nous nous diluons, comme le vieux Wang-Fô de Marguertite Yourcenar dans la mer de jade qu’il invente pour ne pas trépasser.

Soulignée par la romancière Amélie Lucas-Gary dans une Marine donnée en préface, la ligne de crête est aussi bien liquide que de pierre, et paradis des algues opalines.

33-F_leschaux
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

Le granite s’oxyde, des parois s’effondrent, l’auge glaciaire perd de son épaisseur, les moraines morigènent, des crevasses se créent où s’abîment des fragments de légendes du glaciologue Luc Moreau passées au cut-up de notre désir.

Dans le cirque et son collier de reliques, la photographe installe son matériel, ne s’attend à rien, pas même au pire, enregistrant doucement le dépôt du monde en son boîtier de merveilles et de mélancolies.

29-F
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

Le sentiment de précarité existentielle est ici d’autant plus poignant que les géants eux-mêmes semblent soumis à loi d’une dégradation inéluctable, promettant des matins grandioses que nul ne verra jamais.

La photographie ne serait-elle après tout qu’une discipline thanatopraxique ?

glaciers-couverturesb_BD

Aurore Bagarry, Glaciers, légendes de Luc Moreau, textes de Daniel Girardin et Amélie Lucas-Gary, H’Artpon, 2017, volume 2

H’Artpon Editions

31-F
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

Site d’Aurore Bagarry

Exposition de 67 photographies d’Aurore Bagarry du 24 octobre au 2 décembre 2017 à la galerie SIT DOWN (Paris)

Galerie SIT DOWN

26-F_charpoua_tacul
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

main

Se procurer le coffret Glaciers – édition limitée

27-F_mer de glace
©Aurore Bagarry/courtesy galerie SIT DOWN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s