Prends garde, ô vagabond, par Jim Harrison

On peut difficilement tricher avec la poésie. Se perçoit immédiatement s’il s’agit de l’œuvre d’une vie, ou non. Morceaux de vide, écorces flottantes, peaux de jaguars tachetés, les poèmes de Jim Harrison sont des petites évidences interrogatives. Pratiquant assidûment le zen, après avoir été « étouffé par la théologie protestante » (préface), l’auteur de Dalma et de…

Les fictions de la mémoire, par Edgardo Cozarinsky

Auteur d’un livre culte, Vaudou urbain (Christian Bourgois, 1989), l’écrivain et cinéaste Edgardo Cozarinsky, né en Argentine en 1939, est encore trop méconnu en France, malgré un accueil critique des plus favorables pour des œuvres publiées aussi bien chez Actes Sud (La fiancée d’Odessa, Le ruffian moldave) que chez Grasset (Loin d’où, De l’argent pour…

Sigmund Freud – Eugène Bleuler, ou la fécondité d’un dialogue de sourds

La publication des lettres échangées par Freud et Bleuler est peut-être la dernière des grandes correspondances du maître autrichien qu’il nous soit donné de découvrir. Dans les combats constamment menés par Freud pour que s’impose la psychanalyse comme science du futur, l’engagement du psychiatre suisse Eugen Bleuler, inventeur du concept de schizophrénie, fut d’une portée…

Les mots à la bouche, des catins, roulures, saintes déchues et femmes du monde

Contrairement à ce que pensent généralement les historiens, la Belle Epoque ne commence pas en 1879, mais avec la première de La Vie parisienne d’Offenbach à Paris, le 31 octobre 1866. Imaginons en effet Gardefeu, Bobinet, leur amante Métella, et la comtesse Diane de la Roche-Trompette, comme les parangons d’une époque où les mots fleurissaient…

Les autoportraits baroques d’Angelica Liddell

  Qui a déjà vu sur scène Angelica Liddell sait que l’Espagnole ne triche pas avec le don de soi, jusqu’à l’épuisement, jusqu’à l’extase, jusqu’au malaise de qui la contemple, souvent fasciné ou indigné. Auteur, metteur en scène, comédienne jouant/performant ses propres textes, Angelica Liddel met à nu la violence régissant le corps social en…

Transbordeur, revue considérable d’histoire de la photographie

Sur le front de la recherche photographique, la création d’une nouvelle revue aux qualités immédiates dès le premier feuilletage est une excellente nouvelle. Publié avec une grande élégance par les éditions Macula, le premier numéro de Transbordeur, revue annuelle dirigée par Christian Joschke et Olivier Lugon, donne envie d’interrompre sur le champ toutes nos activités,…

Névénoé, coopérative bretonne underground, par Arnaud Le Gouëfflec

  On ignore souvent tout de la coopérative musicale Névénoé, qui fut, pour la Bretagne des années 70, un noyau d’utopie. Fondée en 1973 par Gérard Delahaye et Patrick Ewen, héritière de la contre-culture américaine, Névénoé fut une centrale d’entraide et de production/création de disques (une bonne dizaine de 33 tours, autant de 45) à…

Marguerite Duras et Yann Andréa, la maladie du bel amour à mort (4)

Je voudrais parler de Duras est une série d’entretiens donnés par Yann Andréa à la journaliste et romancière Michèle Manceau en 1982. Yann Andréa est alors l’amant de Marguerite Duras depuis deux ans. Leur différence d’âge est de quarante ans, mais chacun a besoin de l’autre, absolument. La relation est amoureuse, très certainement de nature…

Les images de pleine conscience de Benjamin Deroche (2)

Benjamin Deroche est un photographe sensible aux effets de seuils, aux fenêtres découpant le visible, comme à l’évanouissement du sujet. Construisant ses images comme des paysages mentaux, où la ténuité des signes forme des points de réalité auxquels rattacher le regard, Benjamin Deroche est allé à la rencontre des Roches noires, à Trouville, ancien palace…

Les légendes de Marguerite Duras, du Vietnam à la Corrèze, par Anna Moï (1)

Le pays sans nom, d’Anna Moï, est une série de déambulations avec Marguerite Duras par une auteure ayant grandi comme elle au Vietnam. Nous sommes à Saigon, passage Eden par exemple. C’est la saison des pluies. Odeur du bois de palissandre. Persiennes mi-closes. Un palace ouvert aux quatre vents. Rêverie. S’élèvent, arrêtant le temps, et…

Créer ou crever, par Guy Hocquenghem

Dans le grand chambarde-tout des années soixante, Guy Hocquenghem fut un écrivain anticonformiste de premier plan et une figure marquante du militantisme homosexuel. Aujourd’hui méconnu, voire oublié, l’auteur de L’Après-mai des faunes (préfacé par Gilles Deleuze) rejoint le catalogue des éditions Verticales (Gallimard) avec un ouvrage intitulé Un journal de rêve, réédition (non exhaustive) d’articles…