Lieux de sexualité entre hommes, par la photographe Amélie Landry

Les hommes qui draguent sont très souvent de vrais géographes, connaissant intimement les moindres recoins des territoires où abriter leurs amours éphémères. Tels des orants tournant inlassablement dans le cloître d’un monastère, ils savent entrevoir la merveille dans le désert. Stratégie d’approche, leur circumambulation est façon de touiller la terre pour qu’en surgisse la faveur….

Les Moments Littéraires, revue minuscule et nécessaire

La persistance, dans le paysage dévasté de la critique sensible, de la revue de qualité Les Moments Littéraires est une excellente nouvelle. Difficile à trouver, Les Moments littéraires pourrait n’être qu’une revue pour happy few (trois cents exemplaires à se passer sous le manteau ou faire venir par la poste), mais telle n’est pas seulement…

France, portraits photographiques d’un pays vivant

Publié en pleine période électorale, le livre La France vue d’ici est un projet très ambitieux, dont le but est d’établir, sans dogmatisme ou orientation idéologique, un portrait photographique éclaté, surprenant, inquiétant, douloureux, magnifique, d’un pays aussi familier qu’inconnu, peut-être, pour ses habitants eux-mêmes. Livre politique en ce qu’il cherche à montrer ce qu’est un…

Mais où sont passés les fous ?, par Michel Thévoz

« Avec la globalisation, les disparités se fondent en une mêmeté amorphe. L’ « ailleurs » interne, qui semblait particulièrement réfractaire, n’a pas résisté à l’entropie : l’imaginaire des enfants est formaté par les jeux vidéo, et celui des malades mentaux par les antidépresseurs. » Ainsi commence, ou presque, la deuxième édition de Requiem pour la folie, du spécialiste de l’art…

Chloé Beaulac, la guérisseuse

Chloé Beaulac est une artiste canadienne multidisciplinaire. S’intéressant à la place de l’humain dans la nature et dans l’histoire, son travail, notamment photographique, interroge la façon dont l’homme a pu s’approprier, de façon rituelle, magique ou mythique, son environnement. Reconnue et soutenue dans son pays natal, elle est actuellement en résidence au Centre Sagamie, important…

Humanité mutante et anus solaire, par la plasticienne Aurélie Dubois

Les chanceux qui pourront se rendre avant le 26 mars à la galerie 24 Beaubourg (Paris) y découvriront une exposition, intitulée Voir peut-il rendre fou ?, parmi les plus exceptionnelles depuis longtemps. Son maître d’œuvre en est la plasticienne Aurélie Dubois, qui y présente dix-sept années de recherches concernant les limites du corps humain, les questions…

Die Mädchen sprach von Liebe, Elina Brotherus, portrait d’une photographe finlandaise surdouée, par Gilles Mora

A l’occasion d’une exposition consacrée à la photographe Elina Brotherus venant d’ouvrir au Turku Art Museum, en Finlande, j’ai souhaité interroger le spécialiste français de son œuvre, Gilles Mora, auteur du premier livre d’importance consacré à son travail (éditions Hazan), La lumière venue du Nord, 1997-2015, et auteur au Pavillon populaire de Montpellier d’une exposition…

Au pays de la magie, par Henri Michaux, né troué

Publié à l’occasion de l’exposition Henri Michaux à la Bibliotheca Wittockiana (Bruxelles, 2 mars – 12 juin 2016), et au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris, 22 février – 21 mai 2017), Face à face est un ouvrage conçu par Jacques Carion et Jean-Luc Outers (commissaires) superbement édité. En 1954, dans Face aux verrous, Henri Michaux (1899-1984) écrit :…

Je suis le roi du bois, le Zeus, le criminel, par la photographe Anne-Lise Broyer

Anne-Lise Broyer pratique l’acte photographique comme un dessaisissement, une tentative d’éblouissement et de perte. La dramatisation des instants participe chez elle d’une poétique de la voyance, d’une volonté d’opérer une sorte d’archéologie du présent permettant de relier espaces et temps dissemblables, pourtant profondément unis. Passant par la littérature et l’érudition pour interroger notre façon d’être…

Les rois du bois, par Caroline Lamarche

Depuis les travaux sur les mythes de l’anthropologue britannique James George Frazer (1854-1941), tels que recueillis dans Le Rameau d’or (douze volumes parus entre 1911 et 1915), on sait qu’il existe un lien entre la souveraineté et le sacrifice, entre la violence et la royauté, et que le cerf, chassé, immolé, mais roi du bois,…

Séoul, cité de plasma, par le photographe Denis Bourges

Onzième titre de la collection « Villes mobiles » – après Rome, Bucarest, Montreuil, Beyrouth, Venise, Saint-Malo, Fukuoka, Rabat, Marseille, New York – imaginée par les éditions de Juillet (Chantepie, près de Rennes), Séoul is watching me offre une déambulation dans la capitale coréenne en cinquante images prises, c’est la contrainte de la collection, au téléphone portable….

Le dessin comme souveraineté, par Françoise Vanneraud

Pour Françoise Vanneraud, le dessin n’est pas une petite affaire personnelle, mais une recherche concernant la structure même du vivant, qui est du mouvant. Produit par la main, il est producteur de réalité, et s’émancipe de qui tient le crayon, force qui va, savoir sans maître. Les dessins de Françoise Vanneraud sont des planètes en…