Monet collectionneur, une aventure de la volupté

Je suis peut-être sensible comme un premier communiant à l’instant du sacrifice (et pourtant), mais lorsque j’ouvre le catalogue consacré à la collection d’œuvres d’art du peintre Claude Monet (exposition à voir actuellement au musée Marmottan), j’ai la chair de poule, tant ce qui s’offre à mes yeux m’apparaît comme un trésor d’intelligence sensible capable…

Chercher sa place, la trouver, la perdre, par Raymond Depardon, photographe

Encore Raymond Depardon ? Oui, encore. D’aucuns s’étonnent, s’énervent, de l’omniprésence médiatique du photographe et réalisateur Raymond Depardon, trustant les plus beaux espaces d’édition et d’exposition au grand dam de ses confrères moins fortunés. Après soixante livres, vingt longs métrages, son esthétique serait connue, répétitive, lassante. Quelle erreur ! Il y a en Raymond Depardon un continent…

Photographier au bord de l’abîme, par Michel Mazzoni

Michel Mazzoni considère la photographie comme un art total, et un champ d’expérimentations multiples. Formellement très abouti, son dernier ouvrage, Amorces, s’impose immédiatement comme une œuvre  plastique élaborée avec la maîtrise d’une pensée sans compromis ne s’interdisant pas les surprises du hasard. Amorces, jeu d’échos infinis entre les différents ordres de présence, est un livre…

On avait mis des fleurs dans les impacts de balles, entretien avec Adrien Genoudet, écrivain

Les attentats islamistes endeuillant désormais régulièrement la planète selon une géographie morbide imprévisible sont pour chacun un défi : comment répondre ? comment ne pas se laisser piéger par la terreur ? que penser d’un dieu armé ? comment ne pas se sentir intimement contaminé par le mal ? Omniprésents dans les livres publiés depuis quelques mois, quelques semaines (Survivre,…

La légende de Mina Loy, femme libre, par l’écrivain Mathieu Terence

Après Le transhumanisme est un intégrisme (Le Cerf, 2016), De l’avantage d’être en vie (Gallimard, 2017), l’écrivain Mathieu Terence, décidément en pleine forme, signe chez Grasset une enthousiasmante biographique de Mina Loy, peintre et poétesse, femme suprêmement libre, dans la cruauté assumée de ses désirs. L’exergue, emprunté à William Shakespeare (La Nuit des rois) est…

La photographie comme une bénédiction, par Israel Ariño

Avec La pesanteur du lieu (éditions Anomalas, Domaine de Kerguéhennec, 2017), le photographe catalan Israel Ariño radicalise ses lignes esthétiques. Plus noir, plus plastique, plus crépusculaire encore que l’ouvrage Le nom qui efface la couleur (Filigranes Editions, 2014), La pesanteur du lieu invente un territoire au bord de l’effacement. Dans la nuit d’un crépuscule sans…

De la vie des marionnettes, par Pierrick Naud, plasticien

Il y a dans les dessins de Pierrick Naud, plasticien né en 1969, un jeu très grave d’hybridations, de superpositions et de masques faisant apparaître des présences fantomales qui pourraient être d’un conte noir de dimension discrètement ésotérique, à la façon d’une œuvre de Lewis Carroll. Au centre du papier une petite fille aux yeux…

Naître poète, devenir ouvrier, Paul Cézanne et Emile Zola, une correspondance

Publié en 1886, L’Œuvre, du romancier Emile Zola, est le quatorzième volume après Germinal de la série des Rougon-Macquart. Peintre maudit à l’hérédité heurtée, Claude Lantier, fils de Gervaise Macquart et d’Auguste Lantier (relire L’Assommoir), en est le principal protagoniste. Allant d’échec en échec, il ne parvient pas à imposer ses nouvelles idées en matière…

Brassaï, peintre de la vie moderne, ou la vie en amitié

Brassaï, arrivé à Paris en 1924, voulait être peintre, il fut, soutenu par le Hongrois André Kertesz, reconnu comme photographe, et devint très vite la maître des photos de nuit. L’album de cet artiste total, Paris la nuit, publié en 1932 est un classique, comme Les petits poèmes en prose de Charles Baudelaire, ou Les…

Denis Roche, la photographie à nulle autre pareille

Denis Roche, poète, photographe, critique, nous manque, pour sa sensibilité, son intelligence aiguë, sa façon de célébrer la vie, les beautés et les mystères de la présence humaine, surtout féminine. Ses images sont en noir et blanc, indiquant une ample profondeur de temps et la substance d’un rêve continu. Ce sont des études dont les…

Ecriture, crime et dépossession, entretien avec Damien Aubel, écrivain

Le narrateur du premier livre de Damien Aubel, Possessions (éditions Inculte), est la proie d’une sainte fureur contre le vulgaire. Son refus obstiné des petitesses des milieux qu’il traverse construit au cours de ce roman âpre, âcre, amer, fou, un chemin initiatique aboutissant à une forme de mystique sauvage. La littérature met ici à nu…