L’espace du grand dehors, par Grégoire Edouard, photographe

Fruit d’un travail de longue haleine effectué pendant sept ans dans la vallée de la Drobie, en Ardèche, Bruissement, de Grégoire Edouard, est une approche très sensible de la nature en ses multiples visages. Dans la rencontre des pierres, de l’eau, des paysages, il y a pour ce jeune photographe ayant grandi près des Cévennes…

Haïti, une identité carnavalesque, par Corentin Fohlen, photographe

Karnaval Jacmel de Corentin Fohlen est un livre somptueux (éditions Light Motiv, 2017). Emergent d’un noir profond des figures de carnaval d’une puissance sidérante, tant elles sont effrayantes ou inventives. Ce ne sont plus des femmes, des hommes, des enfants, mais des monstres impossibles, des créatures burlesques, des démons, des fragments d’une réalité archaïque, des…

Eurydice ne se retourne pas, par Christine Lefebvre, photographe

Magnifiquement adressé à Eurydice, L’entre temps, de Christine Lefebvre, peut être vu comme un voyage au pays des morts, Orphée étant une photographe ramenant du royaume d’Hadès de jolies femmes au dos nu. Pour son premier livre (Filigranes Editions), Christine Lefebvre fait montre d’une grande maîtrise formelle et poétique, pensant son ouvrage comme une traversée…

Non Dits, un dédale imaginaire, par le photographe Jean-François Flamey

Jean-François Flamey est un photographe sensible aux textures, visuelles et sonores. Sa photographie est faite de griffures, d’expérimentations, de tests chimiques, d’effacements, de présences improbables sur une carte de géographie onirique. Non Dits, son premier livre publié aux éditions Yellow Now, est moins un ensemble de pages qu’une peau tachetée de spectres, une chorégraphie d’images…

Le tremblement délicat du monde, par Emmanuelle Gabory, photographe

Découvert presque par hasard, le livre d’Emmanuelle Gabory, à Tanger tout va bien… m’a immédiatement ému. Composé de silences, d’images très délicates, tremblées ou pas, construisant un climat envoûtant, cet ouvrage écrit le jour, mais composé pour une grande part la nuit à l’objectif, s’offre comme une succession de seuils, de points de passages, de…

Dora Maar, la femme qui se souvient, par Stéphan Lévy-Kuentz

« Nom d’artiste, Dora Maar. Altière, sensuelle, révolutionnaire. Beauté classique aux yeux verts, cheveux d’un noir profond. Femme de tête et tête à chapeaux. Sa forte personnalité fascine Saint-Germain-des-Prés et elle le sait. » Des cinq inspiratrices majeures de la vie de Pablo Picasso, Dora Maar, née Henriette Theodora Markovitch (1907-1997), fut La femme qui pleure, celle…

Les Indiens de Sibérie, par Claudine Doury, photographe

C’est par la beauté de son nom que le fleuve Amour a mené il y a près de trente ans la photographe Claudine Doury en Sibérie. Russophile par l’école, elle l’est devenue alors par le cœur, rencontrant des peuples lointains qui lui ont immédiatement fait songer aux Indiens d’Amérique tels que représentés par Edward Curtis…

L’heure où l’on vacille, par Anne-Sophie Costenoble, photographe

L’heure bleue est cet instant entre jour et nuit où naissent les peurs, les monstres, les formes indécises. C’est l’heure du loup, un moment de trouble, d’effondrement, de métamorphose. Ces longues minutes où tout vous menace, où vous vous rapprochez de votre conjoint, de vos amies, comme des bêtes affolées. Un bébé crie, il a…

Le culte du moi, par Robert de Montesquiou, et Philippe Thiébaut, historien de l’art

« Les cynismes de la photographie retouchée sont maintenant au comble : on vous montre l’effigie d’une guêpe ; c’est le portrait d’une baleine. » Vous connaissez peut-être la réputation de dandy du comte Robert de Montesquiou (1855/1921), poète, écrivain, journaliste acide, prince du Paris mondain, auteur de mémoires publiés de façon posthume sous le titre Les Pas effacés,…

L’invention d’un lieu, par les photographes Jacques Domeau et Christophe Simonato

C’est un projet considérable, dont le terme est prévu, si les ouragans ne l’emportent pas, aux alentours de 2040. C’est un projet auquel seront associés des photographes, dont la mission sera de témoigner des évolutions et transformations d’un paysage spécifique, une façon de retrouver au niveau local/rural l’ambition de la grande commande publique de la…

Le conte fantastique des invisibles, par Laura Pannack et Mélanie Wenger, photographes

Depuis 1995, la filiale française de la banque britannique HSBC décerne un prix à deux photographes professionnels émergents en leur offrant une première monographie d’éditeur (éditions Actes Sud), et une exposition itinérante, soit une visibilité très précieuse, HSBC France acquérant en outre six œuvres par lauréat pour son fonds photographique propre. Après Christian Vium et…