Les Ecritures de plateau, par Bruno Tackels

  Prolongeant les recherches majeures du dramaturge allemand Hans-Thies Lehmann, telles que développées dans le Théâtre postdramatique (L’Arche éditeur, 2002), l’essayiste et théoricien Bruno Tackels étudie avec Les Ecritures de plateau les mutations du théâtre donné à voir en France et en Europe depuis une vingtaine d’années. Après des monographies consacrées aux Castellucci (2005), à…

Des cerisiers pareils à des archanges, Pierre Bergounioux écrivain entomologiste

Il y a quelque chose des pattes de la lucane dans les doigts fins, secs et courbés de l’écrivain entomologiste Pierre Bergounioux taquinant sur sa table de travail l’insecte capturé. Ainsi apparaît, dans un film que lui a consacré Geoffrey Lachassagne (La Capture, 2017), verbe précis, regard de malice enfantine et d’inquiétude pascalienne, l’auteur du…

Le chant du sabre et la gueule du dragon, par Bruno Carbonnet, conteur

Les éditions Hippocampe (Lyon) sont une véritable mine d’or, publiant très élégamment des livres de grande qualité. Dernière découverte en date, après Miscellanées casanoviennes de Jean-Claude Hauc (chroniqué ici-même), Cloaque de Bruno Carbonnet, livre consacré à l’affaire du naufrage du ferry Sewol le 16 avril 2014 au large de l’île de Jindo, qui fut un…

D’une pragmatique de l’image photographique, par le critique Régis Durand

Le médium photographique est passionnant en ce que ses contours ne semblent pas fixes. Dans un livre questionnant « l’ontologie de ce médium » à partir d’entretiens avec/de son auteur et de textes divers consacrés à quelques grands noms de plasticiens/photographes de dimension internationale (John Baldessari, Marie Bovo, Tania Mouraud, Ali Kazma, Guy Limone, Jürgen Klauke, Mat…

Mots Slow, magazine pour happy few

Comme il y a des livres d’artistes, Mots Slow est un magazine d’artistes, dont l’architecture générale est conçue par Jérôme Karsenti. Publiée une fois par an par Hand Art Publisher, Mots Slow réunit, en 365 exemplaires seulement, des contributions d’artistes, et de chercheurs de toutes obédiences. Ayant comme thème « Missterious » – le magazine est en…

La photographie comme une cigarette, entretien avec Colette Fellous, romancière

Depuis Avenue de France (Gallimard, 2001), la romancière Colette Fellous conçoit des livres où la photographie occupe une place à part entière dans son processus d’écriture. J’ai souhaité l’interroger à ce propos, et déployer avec elle l’ensemble des significations attachées à l’utilisation des images dans un texte en prose. A son arrivée à Paris, Colette…

La nuit, on entend les animaux pleurer, par Muriel Pic

En regardant le sang des bêtes de Muriel Pic est un livre impressionnant d’intelligence sensible et critique. Fidèle à la méthode benjaminienne du montage, comme une façon de travailler la matière même du temps et de la psyché à partir d’un entrelacement de documents de natures différentes (photogrammes, traces manuscrites, fragments autobiographiques, citations), Muriel Pic…

Une ontologie de Polichinelle, par Giorgio Agamben

La comédie est-elle plus profonde que la tragédie ? Parvenu à l’extrémité de sa vie, un philosophe italien qui enseigna à Venise, et qui pensa/pense en actions autant qu’en paroles, décide de consacrer quelques-unes de ses dernières forces à la figure inattendue de Polichinelle, proposant à travers ce personnage issu de la commedia dell’arte une réflexion…

Nocturne tunisien, par Colette Fellous

« Rester, partir ? Continuer, arrêter ? » Pièces détachées, de Colette Fellous, est un livre dont la douceur fait beaucoup de bien, non parce qu’elle serait un évitement du mal ravageant la planète, mais parce qu’elle répond à la violence de la stratégie de la terreur actuelle par l’arme de la délicatesse. « J’écris ténu par morale. » Face aux…